ARTICLE : VIETNAM DU NORD

Après le calme et la sérénité laotienne, nous appréhendions un peu de retourner à l’agitation frénétique du Vietnam. Autant dire que nous avons directement été mis dans le bain. Dès notre arrivée au Vietnam du nord nous avons été sollicités de toutes parts plus ou moins agressivement mais surtout, rarement avec un sourire.  A part cette ambiance ressentie assez particulière, nous avons vraiment apprécié le nord de ce pays. Nous y avons passé 10 jours au lieu des 15 jours initialement prévus car nous avions décidé de rester plus longtemps au Laos.

De la frontière à l’est du Laos, nous nous sommes directement rendus à Ninh Binh, ville au sud d’Hanoi, connue pour être la baie d’Halong terrestre en raison de ses canaux surplombés d’impressionnantes roches karstiques. La promenade en bateau est très agréable bien que le lieu soit bondé de touristes… vietnamiens qui venaient pour le week end ! C’était d’ailleurs assez touchant car ils s’y rendaient en famille et étaient tous en habits de lumière pour la visite (ce qui nous a paru surprenant car on n’imagine pas se mettre en robe de soirée pour visiter la tour Eiffel !). Aussi on sentait bien que ce lieu représentait beaucoup pour eux et que cette visite représentait une occasion extraordinaire. Ils étaient emprunts de respect et d’admiration, tout en étant au comble de l’excitation ! Certains transportaient même des sacs chargés d’offrandes (des fleurs de jasmin, des boites de gâteau, de l’encens…) qu’ils déposaient dans les temples traversés.

Après le bateau, nous nous sommes rendus à Hoa Lu, ancienne capitale royale du Vietnam, où l’on peut visiter quelques ruines de la cité antique. La balade en scooter pour rejoindre Hoa Lu est très belle car la campagne est clairsemée de ces immenses roches karstiques qui magnifient le paysage. L’intérêt de la visite de l’ancienne cité nous a en revanche semblé assez limité.

 

En fin d’après midi, nous avons rejoint la plus grande pagode du Vietnam. Ce site regroupe en réalité une série de temples bouddhiques qui grimpent à flanc de colline. Nous traversons les temples en grimpant des milliers de petites marches. Les temples sont très beaux, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur d’autant plus que ce sont d’importants lieux de dévotion qui rendent la visite bien plus pénétrante. Au sommet, on peut admirer une jolie vue sur la campagne et les canaux environnants.

Le lendemain, nous nous sommes dirigés vers l’ile de Catba afin de visiter la fameuse baie d’Halong. Comme nous n’avions pas les moyens de payer une croisière pour visiter la baie en dormant dans un bateau, nous avons décidé de dormir sur l’ile afin d’être déjà sur place pour visiter la baie une journée complète. Nous avons vraiment bien fait ! D’abord car nous étions en basse saison, aussi nous avons pu bénéficier d’un hôtel avec vue panoramique sur la baie et le port  de Catba pour un prix dérisoire, également car nous avons trouvé une super agence qui organisait des tours dans la baie à des prix vraiment intéressants. Nous avons passé une merveilleuse journée, croisière-kayak, à slalomer entre les superbes roches de la baie d’Halong. Surtout, l’agence n’a pas emprunté les circuits touristiques habituels et nous a fait visiter le sud de la baie, aussi nous étions le seul bateau touristique dans les environs (soit une dizaine de personnes ), autant dire que c’était magique de profiter de la baie d’Halong pour nous tous seuls ! Nous étions notamment avec un couple de bretons, Marithé et Michel, que nous avons rencontrés dans le bateau pour aller sur l’ile et avec qui nous avons partagé ce magnifique moment ainsi que bien d’autres pendant nos trois jours sur l’ile.

Le jour d’après, nous avons fait une très belle promenade le long de la baie de l’ile avant de trouver une plage pour nous tous seuls (encore eh oui, ça en devient redondant 😉 pour nous baigner.

 

 

Ensuite, direction Hanoi, la capitale. C’est une ville très agitée où il y a tout le temps du mouvement et pourtant une ville agréable notamment en raison de nombreux espaces verts et de parcs joliment aménagés. Nous avons particulièrement apprécié les petites ruelles de la vieille ville où toute la vie se passe sur les trottoirs (comme souvent en Asie). Les gens mangent, boivent, jouent aux cartes, cuisinent, recousent les vêtements ou encore réparent des chaussures sur les trottoirs. Tu peux tout trouver, on adore !

Nous avons visité le mausolée d’Ho Chi Minh, visite très solennelle, tu as des gardes tous les cinq mètres, durant laquelle tu ne peux ni parler, ni rigoler, ni prendre de photos, ni mettre tes mains dans tes poches, ni tenir ton enfant par la main (il faut le porter dans tes bras !). Après une immense queue, presque plus emplie de vietnamiens que de touristes, tu passes 30 secondes devant le corps d’Ho Chi Minh qui est conservé sous verre. Cela nous a semblé assez choquant, on ne peut pas vraiment dire qu’il repose en paix d’autant plus qu’il souhaitait être inhumé ! Apparemment, les corps de Staline et de Mao sont également conservés et exposés de la sorte. Nous avons ensuite visité le temple de la littérature, joli mais un peu cher comparé à la visite, mais à côté duquel nous avons découvert sûrement la meilleure chose qu’on ait mangé au Vietnam : le Bun Chà !!! A retenir pour ceux qui souhaitent se rendre au Vietnam, on vous laisse découvrir.

Le soir, nous avons retrouvé Hoang, rencontré sur coach surfing qui a eu la gentillesse de nous faire visiter « sa » ville. Il nous a emmenés dans un super café avec vue sur le grand lac d’Hoa Kiem mais tellement caché (avec un petit escalier au fond d’un magasin de sacs en guise d’accès) que seuls les locaux peuvent connaitre l’endroit. Là, nous avons dégusté un « cacao trung », autre spécialité que l’on vous recommande (de même que les Sin Thô dans le sud), il s’agit d’une mousse d’œufs avec du chocolat. Dit comme ça, ça ne présage rien de bon mais en fait c’est excellent !

Il nous a ensuite emmené manger dans la rue, dans un endroit super sympa, puis nous a fait découvrir les glaces de Trang tien : pas chères et tout simplement délicieuses !! Ce qui est marrant c’est que le magasin est dans le quartier chic de l’opéra et c’est en fait un lieu des plus populaires, toutes les familles vietnamiennes s’y donnent rendez vous en soirée car les glaces ne sont pas chères et vraiment très bonnes (difficile à croire que l’on puisse trouver des choses à des prix dérisoires dans l’un des quartiers les plus chics de la ville mais c’est pourtant vrai, et connu simplement des locaux car il faut dépasser la première apparence de la boutique qui ressemble à un hangar !). Hoang nous a ensuite fait découvrir la rue de la bière, probablement la bière la moins chère au monde, que tu bois dans la rue sur des minuscules sièges. C’est très sympa car aussi bien les étrangers que les vietnamiens s’y côtoient.

Nous avons également assisté au spectacle des marionnettes sur l’eau, tradition ancestrale de la région. Les marionnettistes sont dans l’eau jusqu’à la taille et cachés derrière un petit théâtre en bois duquel ils actionnent les marionnettes. A côté du basin des musiciens jouent en direct pour accompagner le spectacle. Si le début de la représentation est à couper le souffle de par sa grâce et sa beauté, le rythme retombe malheureusement vite pour ne remonter qu’à la dernière scène.

(Vidéo à venir)

Après notre visite de la capitale, nous nous sommes rendus plus au nord du Vietnam, presqu’à la limite de la frontière avec la Chine : à Sapa. Il s’agit d’une petite ville touristique dans les montagnes. La ville est très mignonne et plutôt reposante, on dirait une petite station de ski mais entourée de montagnes avec des rizières en terrasse. Là, nous avons eue notre plus forte expérience du séjour et probablement notre premier vrai choc culturel. Cette région compte plusieurs minorités ethniques (Hmong ou Dao noirs, Zao ou Dao rouges,…) qui vivent reculés dans les montagnes.

Nous avons contacté Dom, une femme de l’ethnie Hmong pour qu’elle nous emmène vivre chez elle (=expérience « chez l’habitant » authentique). Après nous être retrouvé devant l’église de la ville, elle nous a dirigés vers le marché pour acheter les provisions qui serviront à  nous faire à manger durant les deux jours que nous passerons avec elle.

 

Puis, nous apprenons que son village est à plus de trois heures de marche de la ville. La route est d’une beauté prodigieuse ! Nous traversons les montagnes et nos premières rizières en terrasse, c’est incroyable de voir comment les populations ont pu changer à ce point le visage de la terre. Les points de vue sont époustouflants quand bien même la route est longue, très longue et assez fatigante car il fait très chaud.

Au bout de trois heures et après une rude grimpette nous arrivons au sommet d’une haute colline où se trouve sa maison. Il s’agit d’une longue cabane en bois à même le sol, il n’y a pas de plancher mais seulement la terre. Il n’y  pas de fenêtres mais seulement deux portes en guise d’ouvertures. Le feu de bois brûle dans la maison (le toit est recouvert de suie et lorsque les portes sont fermées on est assez enfumés, surtout, c’est bizarre de faire le feu dans une maison en bois mais bon, on est toujours là et eux aussi). Nous rencontrons les trois filles de Dom, son fils, son mari, toute la basse cour qui vit dans la maison (canards, poules, poussins, chiens) et bientôt également une bonne partie de la famille ! Ce sont en tout onze personnes qui partagent les repas ainsi que le même toit (pas de séparation de pièces si ce n’est un simple drap, vive l’intimité). Quant à nous, nous nous voyons confier la place d’honneur, au milieu de la pièce principale, sur une planche de bois sur laquelle ils ont mis une natte et une couverture (sans rire, nous avons très bien dormi même si au départ Marine a eu du mal à faire abstractions des insectes dont on vous épargnera la description). La maison est équipée de deux ampoules pour éclairer la nuit et d’une télé, pas de toilettes ni de douche (tu vas dans la nature). On se serait crus à « rendez vous en terre inconnue », on s’attendait à voir Frédéric Lopez débarquer d’un moment à l’autre. Pour illustrer, un orage  s’est déclaré dans la matinée avec des pluies diluviennes, nous n’avons pas pu sortir de la maison et avons du reporter les visites prévues car quand il pleut les routes de terre sont trop dangereuses pour être praticables. Les gens sont ainsi complètement isolés jusqu’à ce que la terre sèche un peu ! Heureusement que nous avions emportés des bouquins car il n’y a quand même pas grand-chose à faire et bien que Dom parle anglais, il y a tout de même la barrière de la langue pour beaucoup de sujets et surtout avec sa famille.

Notre hôte était adorable et sa cuisine succulente et en grande quantité (faire abstraction également des conditions d’hygiènes, mais nous ne sommes pas tombés malades). Par contre, nous n’avions pas emporté assez d’eau (pensant bêtement qu’on trouverait bien un magasin, mais non le premier magasin est à près d’une heure de route à pied) on a été au régime eau de pluie chaude pendant deux jours.  Nous sommes ensuite retournés à la ville à la suite d’un nouveau trek de 3h dans les montagnes au milieu de paysages sublimes. Cette opportunité d’avoir pu apprécier un mode de vie aussi éloigné du nôtre fut une expérience unique et incroyable!

Il est maintenant temps d’entrer en Chine, avant l’expiration de la période de validité de nos visas. Cela fait tout juste trois mois que nous avons quitté la France à présent. Nous n’avons pas vu s’écouler ces trois mois et ne ressentons  aucune lassitude quant au voyage ! Bien sûr, la famille et les amis nous manquent quand même, ainsi que certains lieux (comme Talivaud) ou plats français (les desserts, la purée, le fromage, les steaks-frites,…) ah ah !

Camone ! (Merci en vietnamien)

ARTICLES SIMILAIRES:

6 thoughts on “ARTICLE : VIETNAM DU NORD

  1. Jabier
    30 avril 2013 at 23 h 32 min

    On dirait que vous avez très bien profité du nord de Vietnam! Bon chance pour la prochaine étape entre les chinois 😉

    1. Marine & Hugo
      7 mai 2013 at 8 h 33 min

      Coucou Jabier! On a adoré les expériences faites au nord du Vietnam. La Chine nous semble beaucoup plus calme comparé au Vietnam. On apprécie beaucoup ce pays 🙂

  2. Coline
    17 mai 2013 at 16 h 02 min

    Super article, encore une fois, avec des magnifiques photos de la baie de l’île.
    Votre voyage nous fait voyager et vos sourires nous font sourire 🙂 !
    Merci pour ce partage, et ces récits pleins de petits détails. Il faudra compiler tout ça dans un bouquin à votre retour 😉 !

    1. Marine & Hugo
      25 mai 2013 at 16 h 10 min

      Ahah il faudra que tu m’aides alors pour écrire un bouquin!! Gros bisous et encore une fois merci d’être là et pour tes adorables commentaires!

  3. Mélanie
    21 mai 2013 at 0 h 07 min

    Coucou Vous 2
    Des bisous on pense bien à vous
    Vous vivez de très belles choses tous les 2 et vous nous les faites vivre à travers vos très beaux et bien rédigés carnets de voyage
    Merci pour votre gentille carte
    Nous vous embrassons très tendrement

    Alanis Adam Guy et Mélanie

    1. Marine & Hugo
      25 mai 2013 at 16 h 08 min

      Coucou! C’est super que vous ayez reçu la carte! On se demande toujours si elles vont arriver! On pense bien à vous Gros gros bisous!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *