ARTICLE : NORD DE L’ARGENTINE

Hola!

Nous voici dans le bus en direction de l’Argentine. Pour passer du Chili à l’Argentine on doit traverser un poste frontière à 4500 mètres d’altitude dans la Cordillère des Andes avec ses volcans, ses sommets et ses lagunes, puis un désert de sel et encore des montagnes avant finalement d’arriver à Salta, dans le nord. Cette traversée bien que longue et sur des routes sinueuses en altitude, était magnifique !

Durant notre trajet nous avons rencontré Emeric et Maxime avec qui nous avons bien sympathisé et avec qui nous décidons de louer une voiture afin de mieux visiter la superbe région de Salta ! Ce fut vraiment une superbe expérience qui dura 4 jours ! Nous avons tout d’abord passé deux jours au nord de la ville de Salta. Si au début la route n’a rien d’exceptionnelle, plus on monte et plus les paysages sont impressionnants. On longe notamment le lit de l’immense fleuve (asséché  à présent) du Rio Grande.

On traverse des Quebradas (des gorges) majestueuses au sein desquelles n trouve des cactus à foison et de superbes formations rocheuses dues à l’action érosive de l’eau et du vent. Nous découvrons également des montagnes multicolores aux noms évocateurs comme « montagne aux 7 couleurs » ou bien encore « les palettes de l’artiste ».

 

 

La première soirée, nous arrivons au petit village de Tilcara, au milieu d’une Quebrada et au sein duquel on peut visiter la reconstitution d’un village-forteresse pré-inca. Le lendemain, nous passons le tropique du Capricorne pour nous rendre au village d’Humahuaca avec son adorable petite place centrale ombragée et ses petites mamies qui vendent de délicieux empanadas (sorte de fourrés à la viande ou au fromage) et jus de fruits. Sur le chemin du retour vers Salta pour y passer notre deuxième nuit, nous faisons un détour pour admirer  les « salinas grandes » un joli désert de sel sur lequel on ne se prive pas de rouler en voiture ! On prend même notre goûter sur des tables et des bancs en sel.

 

P1030225 (Copier)

 

Le lendemain, direction le sud de Salta. La route est de nouveau très belle, avec des paysages montagneux et désertiques. Nous sommes alors en pleine semaine du « Miracle », une fête religieuse en l’honneur de la vierge marie. Ainsi, sur les routes nous croisons de nombreux pèlerins qui se dirigent vers Salta pour arriver le jour de la procession. Le pèlerinage s’effectue aussi bien à pied qu’à cheval et nous semble bien difficile puisque, selon les villages d’où viennent les gens, ceux-ci peuvent marcher près d’une semaine, et surtout ils doivent passer des cols de montagne avec des routes sinueuses et pentues sur lesquelles il fait très chaud la journée et bien froid la nuit.

 

La première ville dans laquelle nous nous arrêtons, Cachi, n’a pas énormément d’intérêt si ce n’est qu’elle possède une place centrale assez mignonne. A partir de cette ville, la route devient vraiment compliquée, étroite et sinueuse, faite de pierres et de sable, parfois à flanc de montagne, on se croirait en plein rallye ! Les paysages sont vraiment variés, on passe de montagnes, à de la verdure pour enfin finir sur un magnifique désert de sable et de pierres érodées. Après 9h de route en une journée nous arrivons à Cafayate, en plein cœur d’une région vinicole. Nous y passerons une nuit et prendrons le temps de visiter une Bodega et de déguster du bon vin argentin avant de repartir pour Salta (par une autre route en meilleur état).

 

P1030742 (Copier)

 

Le soir, nous nous sommes rendus dans un restaurant local pour déguster la fameuse viande argentine. Nous avons pris un Bife de Chorizo pour deux (on nous avait prévenu que les quantités étaient énormes) et on s’est régalé du plus gros (20 cm de large sur 4 cm d’épaisseur) et du meilleur steak de notre vie avec une cuisson au feu de bois et un goût parfait. Une expérience inoubliable qui nous fait encore saliver rien que d’y penser, d’autant plus qu’on n’avait pas mangé de vraie bonne viande depuis notre départ soit plus de huit mois !

 

Après Salta, nous restons dans le nord de l’Argentine mais pour aller tout à l’est, à la frontière avec le Brésil et le Paraguay, afin de découvrir les Chutes d’Iguazu, réputées pour être les plus belles au monde (ce qui ne s’est pas démenti)! On peut visiter les deux côtés des chutes, du côté brésilien et argentin. On conseille généralement de visiter le côté brésilien d’abord qui donne une vue d’ensemble avant de visiter le côté argentin. Nous avons suivi ce conseil et n’avons pas été déçus !! Les chutes sont absolument remarquables et l’on se rend bien compte de leur grandeur avec la vue panoramique que l’on a du côté brésilien. A la fin de la balade, qui dure environ deux heures, on peut se rendre sur une passerelle juste sous une cascade. En trente secondes on est trempés et gelés mais l’expérience est bien amusante. Nous avons été tellement impressionnés par les chutes que nous avons décidé de faire notre baptême d’hélicoptère dans ce lieu. Le vol dure 10 minutes et le pilote passe bien au dessus des chutes en tournant autour.On se rend ainsi compte de l’irréalité du phénomène, tout est plat dans le paysage environnant puis tout à coup, la terre s’effondre à pic sur plus de 80 mètres de haut et l’eau environnante y déferle à toute vitesse et toute puissance c’est spectaculaire ! Ce vol sera inoubliable (également car l’hélicoptère tanguait pas mal avec le vent ce à quoi on ne s’était pas attendu !).

Le jour d’après, nous découvrons les chutes du côté argentin. Ce sera notre côté préféré car l’on se balade entre les chutes, on en est vraiment très proches et on peut bien en sentir et en observer toute la puissance. Une passerelle conduit à la gorge du diable, au carrefour de plusieurs chutes immenses qui font un bruit du tonnerre résonnant jusque dans ton ventre. Il y a eu beaucoup de pluies au cours des semaines précédent notre arrivée aussi, si la visite d’une petite ile au milieu des chutes était malheureusement fermée, nous avons eu de la chance de voir plein d’arcs en ciel briller au dessus des chutes. C’était vraiment magique et émouvant.  Durant toute la balade on se serait cru dans les paysages sortis du film « Avatar » (on se demande même s’ils ne se sont pas inspirés de certaines des chutes pour créer une partie de leurs paysages de rêve).

Après cette virée magnifique aux chutes, nous retournons à Salta afin de prendre un bus en direction de la frontière du sud de la Bolivie (40h de bus…).

Notre expérience argentine était courte, tout juste deux semaines (du coup on vous donne moins de travail de lecture 😉 aussi bien pour des raisons de timing que de budget, mais elle nous a beaucoup plu aussi bien en raison des paysages que des rencontres effectuées comme avec Emeric et Maxime.

Aussi, nous pensons déjà à l’un de nos prochains voyages qui regroupera le sud de l’argentine et le sud du Chili.

Hasta luego!

P1040272 (Copier)

ARTICLES SIMILAIRES:

One thought on “ARTICLE : NORD DE L’ARGENTINE

  1. Coline
    4 octobre 2013 at 14 h 36 min

    Merci pour les magnifiques photos, qui font toujours rêver ! Surtout les chutes d’Iguazu ! La photo de vous deux, devant les chutes, est super 🙂

    Je sais faire des empanadas, donc je pourrai vous en confectionner pour vous rappeler les parfums du Nord de l’Argentine 😉 !

    Ravie de lire, au détour d’une phrase, que vous pensez déjà à de prochains voyages… 🙂

    Plein de bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *