ARTICLE : LAOS



Sabaïdiiii !

Le Laos a été la plus grande découverte et notre second coup de cœur du voyage. Nous pensions y rester vaguement deux semaines et encore nous nous demandions vraiment ce qu’il y avait à faire à part les deux grandes villes que sont Vientiane et Luang Prabang. Finalement, notre voyage au Laos aura essentiellement été composé de nombreuses rencontres, qui nous ont permis de découvrir ce pays merveilleux et, pour finir, d’y rester plus de trois semaines (si on avait pu on aurait fait plus car il y a encore d’autres choses que nous aurions voulu voir !).

Nous sommes entrés par le sud du pays à la frontière cambodgienne. Grâce aux conseils de Louis, un québécois rencontré quelques jours auparavant, nous sommes restés dans le sud pour aller aux 4000 iles, sur le Mékong. C’est un endroit enchanteur composé de trois iles principales habitables et entourées de milliers de petits ilots composant le paysage. Sur l’ile de Dondet, nous logions dans un petit bungalow privatif avec terrasse et hamacs donnant sur le Mékong 🙂

Le principe directeur sur l’ile est de profiter de la vie, et aussi bien l’ambiance que les paysages s’y prêtent parfaitement. On y croise quelques babas cool qui n’en sont jamais repartis, ce qui nous a fait un peu penser au village de Pai dans le nord de la Thaïlande. Aussi, nous avons passé quatre jours merveilleux à visiter, nous poser sur des terrasses de café à siroter des jus de fruits frais et à déguster les spécialités laotiennes tout en regardant le soleil décliner sur les ilots. De cette manière nous avons rencontré plusieurs voyageurs extra ! Les premiers sont Romain et Rebecca, également voyageurs au long cours, avec qui nous avons partagé quelques boissons, un repas et surtout une descente en tubing, une des activités principales de l’ile consistant à se laisser dériver sur le Mékong et ses ilots allongé dans une immense bouée. On s’est bien éclatés !

Nous avons également rencontrés William, voyageur d’un autre style puisqu’il se déplace essentiellement à pied ! Nous avons passé deux supers soirées à discuter et à se délecter des plats succulents que nous servaient les propriétaires des bungalows, nous espérons nous retrouver en Chine. Un des loisirs de l’ile est de louer des vélos (pour seulement 1$ la journée mais alors ils sont tous pourris) pour la visiter avant de rejoindre par un pont la seconde ile habitable, tout aussi jolie ! La veille de notre départ, nous avons participé à une journée canöe afin de faire le tour des iles d’un autre point de vue. La balade en valait la peine, c’était vraiment très beau et, de loin, nous avons même aperçu des dauphins d’eau douce (les dauphins Irrawady) parmi les derniers de la planète ! La journée s’achevait par la visite de la plus large cascade d’Asie qui nous a rendu bouche bée pendant quelques instants tellement le spectacle est majestueux ! En quittant les 4000 iles, nous avions l’impression que les vacances étaient finies tellement nous étions bien, alors même que le voyage continue !

Après avoir rejoint la terre ferme, nous nous sommes rendus  à Paksé afin de faire un tour sur le Plateau des Bolovens où nous avons pu découvrir de superbes cascades, des plantations de thé et de café que nous avons pu déguster.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons également visité deux villages animistes complètement reculés.  Leurs habitants croient aux esprits et chaque village possède un chaman, seule personne apte à comprendre les esprits. Lorsqu’une famille est atteinte d’un mal, elle s’adresse au chaman qui, en communiquant avec les esprits, va déterminer le sort (en général un sacrifice animal) à effectuer pour conjurer le mal. Au milieu du village, trône la hutte de cérémonie, dont le bois est décoré d’inscriptions et de dessins. A l’entrée de la hutte se trouve un pilier sur lequel les animaux sont attachés pour le sacrifice. A notre grand dégout, nous avons ainsi appris que plus l’animal souffre plus le sort sera efficace… Parfois l’animisme est conjugué avec le bouddhisme ce qui peut paraître un peu étrange. Les personnes souffrantes s’adressent alors et au chaman et au moine du village. Ce qui est aussi intéressant c’est l’autosuffisance de ces villages, ils produisent tout ce dont ils ont besoin en eau, nourriture, etc,  et ont ainsi peu de contact avec les autres villes alentours. Du coup, ils ne sont pas pollués par la présence de sacs plastiques ou autres emballages issus de l’achat de produits.

Après cette visite sur le plateau des Bolovens, nous avons continué à remonter jusqu’à Thakek, ville du centre du Laos et point de départ d’une boucle de trois jours à travers la campagne et les montagnes. Cette boucle restera pour toujours un souvenir merveilleux du voyage notamment car le trajet fut plein de surprises. Nous avons loué une moto pour deux (afin d’alterner) et avons pris notre petit sac de 22 litres pour ces trois jours. Le matin du premier jour, il pleuvait à torrent (après deux mois de beau temps en Asie, comme par hasard…). Nous avons du nous arrêter plusieurs fois dans différentes bicoques en bord de route car ne nous pouvions plus rouler. Dans une des baraques, nous avons aidé à décharger un camion plein de caisses de bière, moment sympa passé avec un couple laotien, bien que ça nous ait brisé le dos ahah. A chaque éclaircie nous repartions pour nous arrêter trempés dix minutes plus tard dans une autre gargote. Vers midi, le temps s’est dégagé et nous avons pu prendre sérieusement la route. Les paysages étaient magnifiques notamment en raison de la luminosité particulière et de la brume qui recouvrait les montagnes après la pluie. La première étape de la boucle passait dans un village de montagne où nous avons trouvé pour nous loger une charmante guesthouse composée de bungalow privatifs et entourée d’un champ miné (non non nous ne plaisantons pas, le chemin à suivre était indiqué par la présence de bâtons rouges plantés dans le sol et tout autour des panneaux indiquant que le nettoyage du champ était en cours et qu’il ne fallait pas s’écarter des sentiers balisés, le lendemain nous avons vu des équipes de déminage en plein travail : flippant). Sinon l’hôtel était impeccable et la nourriture excellente d’autant plus qu’ils servaient les meilleurs « croissants au chocolat » qu’on ait mangé en Asie ! Nous y avons rencontré « Les Patachons » deux infirmiers français également partis voyager pendant un an avec qui nous avons bien rigolé !

Nous repartons le lendemain très tôt car la route va être longue et, à ce qu’on nous a dit, très difficile. A 8h nous arrivons au niveau d’un chantier. La seule route de montagne est barrée par un tronc d’arbre et nous ne savons pas combien de temps nous devons attendre avant de repartir si tant est que la route soit réouverte ce jour. Finalement, nous attendrons 4h sur le bas côté avant qu’ils ne se décident à rouvrir le passage !! La route qui nous attend est inimaginable, ce n’est pas une route mais un terrain de motocross on saute dans tous les sens et on se cramponne à la moto pendant environ deux heures. Au début ça nous a bien fait rire puis ça nous ait vite passé avec le mal de fesse et surtout avec le fait que nous étions en retard dans notre itinéraire en raison des travaux. Nous ne réussirons pas à dormir dans la seconde étape prévue initialement. Nous avons dû nous arrêter avant en raison du couché du soleil.

A la sortie de la grotte de KonglorAussi, le lendemain nous sommes partis encore plus tôt, à 6h du matin afin de visiter la grotte de Konglor, une grotte de 7km qui se visite en bateau, puis de repartir vers la ville de Thakhek, point de départ et d’arrivée de la boucle. On nous avait prévenu que c’était difficile à faire en trois jours, on comprend pourquoi maintenant. Mais bon on l’a fait et on s’est bien éclatés, surtout, pendant trois jours les paysages étaient tous plus magnifiques les uns que les autres et surtout tous différents !

 

Arc de Triomphe

Après cette super parenthèse, nous sommes remontés vers la capitale, Vientiane. C’est une ville très agréable où l’influence française (le Laos faisant partie de l’Indochine française) se sent encore plus que partout ailleurs. En plus de la Vache qui rit, des baguettes, et autres pâtisseries que l’on trouve un peu partout, ici les noms des rues et des bâtiments sont en français, on trouve également de nombreuses librairies et restaurants français. Bref, on s’est sentis un peu comme à la maison ! La ville nous a semblé petite, nous avons pu la visiter en un jour, et très agréable surtout car il n’y a pas d’immenses buildings comme dans les autres grandes villes d’Asie, le ciel est ainsi assez dégagé et c’est appréciable !

Après la capitale, nous nous sommes dirigés un peu plus au nord vers Luang Prabang. En raison d’une erreur de l’hôtel où nous avions réservé les billets de bus, nous avons fait un arrêt à Vang Vieng pour changer de bus. C’est un endroit tout simplement magnifique où malheureusement nous n’avons pas eu le temps de nous arrêter mais où l’on ira définitivement lors d’un prochain voyage au Laos !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAArrivés à Luang Prabang, nous découvrons une ville où tout est aménagé pour les touristes c’est incroyable ! On a l’impression de ne voir que des restos pour touristes, des tours operateurs et bien sur des touristes. Pourtant, on s’y sent quand même bien. La vieille ville est très belle (classée au patrimoine mondial de l’Unesco) avec plein d’anciens temple et de vieilles bâtisses en bois. Nous dégotons même un petit café français qui sert des pâtisseries comme chez nous et qui imprime le journal Le Monde chaque jour, ça fait du bien parfois !

Si nous avons autant apprécié ce séjour, c’est probablement grâce à notre rencontre avec Ben, un américain professeur d’anglais en Thaïlande, Daniel et Rui, deux portugais avec qui nous avons passés de supers moments ! Nous sommes allés ensemble à une cascade merveilleuse (voir les photos pour apprécier !) où l’eau est très fraîche mais tellement belle qu’on s’y baigne quand même et où on peut sauter soit à la corde (c’est-à-dire faire tarzan au dessus de l’eau avant de lâcher la corde) soit directement du haut de la cascade. Nous avons également partagé un Lao barbecue, repas convivial où chacun fait griller de la viande et des légumes sur une plaque chauffante au milieu de la table, ainsi qu’une délicieuse pizza et de l’alcool de serpent  (ça crée des liens ;-)) !

 

Après notre séjour à Luang Prabang nous nous sommes dirigés vers le nord est du pays pour Vieng Xai, notre dernière étape avant de rejoindre le nord du Vietnam par la frontière terrestre. Nous souhaitions absolument nous rendre à Vieng Xai, bien que la ville soit difficile d’accès (plus de 18h de bus local, qui s’arrête dès que quelqu’un lève la main sur la route, dans des routes de montagnes très sinueuses). En effet, c’est dans cette ville que se trouvent les grottes dans lesquelles se sont réfugiés les laotiens pendant près de 9 ans pour échapper aux bombardements américains pendant la guerre du Vietnam (le Laos soutenait alors le Vietnam, et vice versa, et tentait d’instaurer un gouvernement communiste au pouvoir ce que refusaient les américains dans le contexte de la guerre froide).

Toute une vie s’est construite autour de ces grottes au sein desquelles on retrouve des salles de réunions des dirigeants du parti communiste (le pathet lao), des dortoirs, des cuisines, un hôpital, une école, une station de radio, un baraquement militaire et bien sûr des bunkers (équipés d’un dispositif permettant d’amener de l’oxygène frais dans la pièce exigüe lorsque les avions américains larguaient des bombes chimiques). Les tunnels reliant les grottes étaient initialement creusés à la pioche puis à la dynamite. La visite est impressionnante d’autant plus qu’on est équipés d’audioguides pour nous décrire les lieux et nous plonger dans « l’ambiance » de l’époque avec des bandes sons (vols des avions au dessus des grottes, bombardements et explosions…). Nous avons seulement regretté que notre guide ne parle pas mieux anglais afin de répondre à nos questions.

Cette visite concluait notre séjour au Laos, nous y serions bien restés plus mais bon, un an c’est long et on ne peut pas tout faire non plus ! Le lendemain, nous avons ainsi pris le bus, direction le vietnam du nord et son agitation (comparé au calme du Laos).

Khob chai ! (Merci en laotien)

Couché de soleil sur les 4000 îles (couleurs non retouchées 😉

ARTICLES SIMILAIRES:

6 thoughts on “ARTICLE : LAOS

  1. Mister X
    23 avril 2013 at 12 h 26 min

    Bon, en mauvais élève que je suis, je dois vous avouer que c’est la première fois que je vais sur votre site depuis votre départ. Pardon.
    Enfin bref, je viens de terminer votre article sur le Laos, et comme on disait fût un temps « vous nous vendez du rêve » ! A la sortir de cet article, le Laos semble être un pays pas seulement magnifique mais aussi culturellement intriguant (dans le meilleur sens possible qu’intriguant peut prendre j’entends)
    Je commence les archives depuis le début (mieux vaut tard que jamais) en espérant continuer de voyager de la sorte (je n’en doute pas vraiment) et par conséquent s’évader un peu de la vie parisienne.

    Bonne route, bon voyage, profités à fond enfin voilà quoi les classiques que tout le monde doit vous répéter sans cesse!

    A bientôt.

    X

    1. Marine & Hugo
      28 avril 2013 at 16 h 45 min

      Bonsoir Mister X!
      Merci de mettre encore plus de piment dans nos vies par cette bonne devinette ahah! Tes commentaires nous ont bien fait rire! En effet, vaut mieux tard que jamais mais bon c’est pas très sérieux quand même, la famille c’est plus ce que c’était!!
      Continue de nous écrire (et donc de lire nos articles 😉 car ça nous fait plaisir et puis si ça te soûle de lire, viens toi même écrire l’histoire!!!

      Bisous bisous

  2. dervieu eric
    24 avril 2013 at 15 h 23 min

    Merci continuez a nous faire rever comme cela. On en a bien besoin ici!!! Tres bonne continuation et bises a tous les deux.

    1. Marine & Hugo
      28 avril 2013 at 16 h 46 min

      Merci!! Tes commentaires me font toujours autant plaisir!! J’étais contente de te voir avec toute la famille sur skype, c’était super!! Gros bisous!!

  3. Coline
    24 avril 2013 at 19 h 54 min

    En tant que simple lectrice et voyageuse par procuration, gros coup de coeur aussi pour le Laos !
    Je crois que, depuis le début de votre périple, c’est l’article qui m’a donné le plus envie d’acheter un billet d’avion (aller simple !)
    La photo de Marine lisant le Monde m’a fait sourire, car c’est une image très familière 🙂
    Toujours aussi formidable de voir ce que vous vivez, et de sentir à quel point vous le vivez pleinement !
    Continuez comme ça !
    Plein de bisous.

    1. Marine & Hugo
      28 avril 2013 at 16 h 49 min

      Et toujours aussi génial de lire tes commentaires!! Merci beaucoup de prendre le temps de regarder et de nous écrire!
      PS: je n’ai plus accès au lien que tu m’as envoyé pour ton film car fb ne fonctionnait pas au vietnam et ne fonctionne toujours pas en chine donc peux tu me le renvoyer par mail please, sinon j’aurais de nouveau fb en indonésie normalement!
      ET OUI surtout prends tes billets pour le Laos, ça vaut vraiment la peine et plus on attend plus ça va être touristique!!! N’hésite pas:-) !!

      Gros gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *